• Quelques mots de-ci de-là

     

    Les dessins comme les peintures sont l'expression des courbes, de la vie, de la nature. Matière et volume. Les personnages sont nus. Ils représentent une pureté, une vérité et une forme d'humour. Les personnes à l'encre de Chine tout comme les peintures revendiquent une certaine abstraction (à prendre en fonction de la suggestion du regardant. Le sens est celui qui est donné par celui-ci).

    A l'âge où les enfants s'arrêtent de dessiner et négligent les pinceaux et les crayons, j'ai commencé des abstractions au fusain, des organisations de surface, attirée par l'espace, le voyage du trait, les volutes, les courbes, les rondeurs sans l'abrupt des formes acérées, qui ne sont pas, pour moi, attachées à l'homme et à l'humanité.
    Je suis dans la recherche d'une harmonie et d'un équilibre des courbes - sans fioritures et dans l'espace -, du temps, une écriture à deux mains, une recherche de la vérité et de son expression.
    C'est une autre forme d'écriture qui est aussi fascinante. Les mots que l'on assemble comme des couleurs, les images, le verbe, sujet et complément, la dérision, le rire... Il n'y a rien à cacher c'est une vérité exprimée.
    Le sujet est une histoire. Il porte les stigmates du temps, son innocence, sa lecture corporelle, ses envies, son calice... Le délice de prendre la toile comme un terrain de jeu innocent.
    Je suis dans la recherche d'une harmonie et d'un équilibre des courbes, sans fioritures et dans l'espace, le temps, une écriture à deux mains, une expression de la vérité.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :